Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (2023)

Nul doute que Figeac a été l’une de mes plus belles surprises de cette année. Cette ancienne cité médiévale a conservé son architecture intacte, composée de palais et de maisons à colombages, mais aussi ses ruelles pavées qui lui donnent un cachet fou. Ville vivante et dynamique, Figeac possède tous les atouts pour très bien accueillir ses visiteurs: d’excellents restaurants, plein de petits bars sympas et un sublime patrimoine. Venez avec moi, je vous emmène découvrir cette cité authentique et attachante, et patrie de Champollion.

Figeac est résolument une cité médiévale authentique, vivante et attachante. Je l’ai visitée par une belle journée ensoleillée de mai, et je n’ai qu’une envie, y retourner. Car Figeac a su toucher mon cœur. Par son atmosphère un brin cosmopolite mais aussi sa richesse culturelle et patrimoniale. La ville regorge de petits restaurants, de belles chambres d‘hôtes et de jolies placettes où boire un verre.

Pour visiter Figeac, je vous conseille de vous perdre dans les ruelles de la ville. Et surtout n’oubliez pas de lever les yeux pour admirer les belles façades des bâtisses médiévales à pans de bois, des hôtels Renaissance et des maisons bourgeoises du 18e siècle. Vous y découvrirez aussi les soleilhos – ces greniers à ciel ouvert qui permettait de faire sécher les fruits – et qui rappellent la vocation marchande de la ville.

Ici, il y a tant à découvrirdans cette ville labellisée «Ville d’Art et d’Histoire» ! De la place Carnot et son immense halle, à la place des écritures – l’un des sites les plus emblématiques de Figeac – en passant par son immense abbatiale Saint-Sauveur, les lieux s’enchainent et sont plus beaux les uns que les autres. Et si vous grimpez un peu jusqu’à l’église Notre-Dame-du-Puy, vous aurez un point de vue sur les toitures rouges de Figeac et la campagne environnante.

Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (1)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (2)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (3)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (4)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (5)

Mais c’est quoi cette histoire!

Tout commence au 9e siècle lorsque des moines bénédictins fondent une abbaye à l’emplacement de l’église Saint-Sauveur. Petit à petit, des paysans et des artisans s’installent autour de l’abbaye et construisent des maisons. La ville prend forme.

Figeac connait un véritable essor dès la fin du 12e siècle avec le développement du commerce international. Les habitants s’enrichissent vite et les maisons deviennent plus bourgeoises. Ils construisent également de très belles demeures marquées par l’art gothique et de nombreuses églises. Figeac est l’une des villes les plus prospères du midi de la France.

Alors, même si la prospérité de la ville s’éteint à la guerre de Cent Ans, l’architecture des maisons traverse les siècles. Dès le 17e siècle, Figeac connaît un nouvel essor. La noblesse de l’est du Quercy y construit de nombreux hôtels particuliers de style classique et les églises se parent de décors baroques.

La ville se modernise au 19e siècle, avec la destruction de quartiers insalubres et l’élargissement de certaines ruelles médiévales. Mais cette transformation reste limitée car beaucoup de riches maisons ont pu être préservées.

Figeac est aujourd’hui l’une des deux sous-préfectures du Lot, avec Gourdon.

Le savez-vous?Figeac est la ville natale de Jean-François Champollion (1790-1832). Il est considéré comme le père de l’égyptologie car il a été le premier à déchiffrer les hiéroglyphes.
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (6)

Que voir à Figeac?

La place Carnot

La place Carnot est l’une des places principales de Figeac, avec la place des écritures. Elle accueille d’ailleurs une partie du grand marché du samedi matin sous sa grande halle métallique du 19e siècle, ainsi que des brocantes en saison.

La place est entourée de jolies maisons colorées aux balcons en fer forgé. L’une d’elles possède une haute tourelle d’angle datant du 17e siècle.

Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (7)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (8)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (9)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (10)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (11)

La place Champollion

Cette place a eu plusieurs vies … et plusieurs noms. D’abord place de l’Avoine au 14e siècle, puis place des Menus Grains; elle devient place des Châtaignes et, à partir du 17e siècle, place Haute. Elle a toujours été l’une des places centrales de la ville, avec la place Carnot.

Au 14e siècle, la place accueillait la halle aux bouchers. Aujourd’hui, elle est toujours composée de très belles maisons médiévales et notamment une – l’ancien hospice qui accueillait les pèlerins malades – et qui date du 14e siècle. Sa façade gothique est l’un des joyaux de cette place.

L’autre curiosité de la place est la maison du Griffon, l’une des plus anciennes de Figeac (12e siècle). Elle a été très remaniée depuis cette époque. De style roman, elle possède des vestiges de fenêtres sculptées et un petit griffon sur son chapiteau qui a donné son nom à cette maison.

Et enfin, cette place abrite bien sur le musée Champollion, installé dans la maison natale de célèbre déchiffreur des hiéroglyphes.

Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (12)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (13)

Le Musée Champollion – Les écritures du monde

Installé dans la maison natale de Jean-François Champollion – le célèbre déchiffreur des hiéroglyphes – le musée relate la fascinante histoire de l’écriture dans les civilisations humaines. Ses collections vous font voyager dans le monde entier, de la Chine au monde maya en passant par de nombreuses civilisations anciennes. Vous pouvez y voir notamment une momie et son sarcophage, ce qui fera à coup sûr le bonheur des enfants.

Au final, le musée raconte 5300 ans d’aventure humaine, le tout enrichi par des supports pédagogiques variés et de nombreuses animations.
Musée Champollion – Place Champollion.

Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (14)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (15)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (16)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (17)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (18)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (19)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (20)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (21)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (22)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (23)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (24)

La place des écritures

C’est l’une des places les plus emblématiques de Figeac, située située juste derrière le musée Champollion. Cette place comprend une monumentale reproduction de la pierre de Rosette conçue par l’artiste Joseph Kosuth. Pour la petite histoire, c’est la pierre de Rosette qui a permis à Champollion de percer le mystère des hiéroglyphes.

Cette cour médiévale est entourée d’une jolie galerie de style gothique. Je vous conseille de grimper les quelques marches pour pouvoir l’observer d’en haut et faire une jolie photo.

Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (25)

L’abbaye Saint-Sauveur

Poussez la porte de cette monumentale abbaye car elle est vraiment impressionnante. La longue nef, construite entre le 11e et le 13e siècle, associe les styles roman et gothique.Le chœur y est superbement mis en valeur avec un jeu de lumière clignotante.

Et au fond à droite, dans l’ancienne salle capitulaire, entrez dans la chapelle qui comprend des panneaux en noyer, peints ou dorés, qui représentent la passion du Christ.

Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (26)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (27)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (28)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (29)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (30)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (31)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (32)

L’église Notre-Dame du Puy

Grimpez le long de la petite ruelle Boutaric pour accéder à l’église. Une légende raconte qu’au 8e siècle, en plein hiver, une fleur d’aubépine aurait indiqué l’emplacement de la future église à Anastase, premier abbé légendaire de Saint-Sauveur.

L’église, construite au 13e siècle au sommet d’une petite colline, est sans doute le plus ancien lieu de culte de la cité. Remaniée après les guerres de religion, elle est détruite au 16e siècle par les protestants qui y construire une citadelle. Après la reprise de Figeac, la citadelle est à son tour détruite pour y reconstruire l’église. Elle abrite un monumental retable dédié à la vierge, qui est le plus grand retable baroque du Lot.

Depuis le parvis de l’église, vous avez une vue splendide sur les toits de la ville et sa marée de tuiles rouges. Autant dire, que la visite est presque obligatoire!

Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (33)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (34)

La Tour du Viguier

Poussez la porte de l’hôtel Mercure Figeac Le Viguier du Roy. Sa cour intérieure est absolument splendideet se visite ! La Tour du Viguier est le principal vestige de cette ancienne demeure. Elle date du 14e siècle, lorsque le Viguier était le représentant du roi de France dans la cité. Un petit jardin à l’abris des regards qui mérite le détour tellement l’endroit est empreint de sérénité.

Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (35)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (36)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (37)

Hôtel Galiot de Genouillac

Cette maison était la demeure d’un personnage important du pays du Grand Figeac, Jacques Galiot de Genouillac. On lui doit d’ailleurs le château d’Assier, un très beau château Renaissance dont je parle plus bas. Galiot était grand maître de l’artillerie du roi François Ier, qui contribua à la victoire de Marignan.

Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (38)

Que faire autour de Figeac?

Il y a plein de très beaux endroits autour de Figeac. Il suffit de faire quelques km par les petites routes pour découvrir des villages, classés ou non, et de beaux châteaux. Ce coin du Lot est absolument magnifique et mérite d’y passer plusieurs jours. Je vous mets ici une petite liste des plus beaux lieux que je vous recommande de visiter.

Vous pouvez les découvrir à partir de Figeac (en dormant sur Figeac) ou en format road-trip par les petites routes (comptez 4 jours pour avoir le temps de tout voir).

Les beaux villages autour de Figeac

Cardaillac. Cardaillac est un village classé parmi les «Plus Beaux Villages de France». Le village comprend quelques curiosités atypiques, comme son «musée éclaté» qui est une véritable caverne d’Ali Baba ou encore sa Tour de Sagnes qui vous offre une vue à 360° sur le village et sa campagne.

Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (39)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (40)

Capdenac-le-Haut. Perché sur son rocher à 100 mètres au-dessus d’un méandre du Lot, Capdenac-le-Haut est lui aussi classé parmi les « Plus Beaux Villages de France ». Du donjon (Tour de Modon) à la fontaine troglodytique dite «des anglais», en passant par l’église Saint-Jean-Baptiste ou encore le Jardin des Cinq Sens, vous pouvez facilement flâner quelques heures dans le village à la découverte de toutes ces curiosités.

Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (41)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (42)

Faycelles. Il règne une douce quiétude dans le village de Faycelles. Ce petit bourg à l’architecture quercynoise à tout pour plaire et c’est même l’un de mes coups de cœur de la région (avec Cajarc). Bien que tout petit, Faycelles est sur le tracé du GR65 et voit ainsi passer de nombreux marcheurs qui se rendent à St-Jacques de Compostelle.

Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (43)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (44)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (45)

Cajarc. Mon autre coup de cœur de la région du Grand Figeac (avec Faycelles) est tout en beauté. Que ce soit ses maisons en pierre ou à encorbellement, ses hôtels particuliers du 18e et 19e siècle, ses petites ruelles qui s’étirent jusqu’au Lot, ou encore sa jolie église, Cajarc respire la douceur de vivre.

Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (46)

Saint-Cirq-Lapopie. Saint-Cirq-Lapopie est peut-être moins que Rocamadour – qui est le village le plus recherché sur Google – mais pas loin. Classé, lui aussi parmi les «Plus Beaux Villages de France», ce village perché sur une falaise et surplombant un méandre du Lot a tout pour plaire. Et si vous voulez voir du patrimoine, il y en a ici! Pas moins de 13 monuments historiques classés.

Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (47)

Les beaux châteaux autour de Figeac

Voici quelques idées de visite de châteaux autour de Figeac. Certains se visitent toute l’année, d’autres seulement durant la saison estivale. Ils ont tous leur particularité.

Le château d’Assier. On doit sa puissante architecture Renaissance à Jacques Ricard de Genouillac, dit Galiot. Les intérieurs comprennent encore de belles salles en pierre et un grand escalier au pilier sculpté. Dans l’une d’elles, de très belles «grisailles», toiles peintes en gris et or, sont exposées.

Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (48)

Le château de Cenevières. Le château est tout simplement splendide et toujours habité par la même famille depuis des générations. Le château possède une dizaine de pièces meublées. Les pièces les plus impressionnantes sont le cabinet d’alchimie avec ses fresques sur le thème des métamorphoses d’Ovide, et la «salle des tortures». Comme il est planté à pic sur un rocher, la vue depuis le cha^teau est splendide.

Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (49)

Le château de Lacapelle-Marival. Il a été construit à la fin du 15e siècle par une puissante famille des environs, les Cardaillac-Lacapelle. Il est d’ailleurs resté dans cette famille pendant plus de 200 ans. Les salles sont peu meublées. Mais on peut y voir des décorations peintes sur les murs, les boiseries et les plafonds. Dans l’une d’elle, l’association a regroupé une grande collection de fers à repasser – environ une centaine – de toutes les époques.

Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (50)

Le château de Larroque-Toirac. Le château a été construit entre le 12e et le 15e siècle. Comme il se trouve à flanc de montagne, il surplombe la route départementale qui passe à côté. Vous pouvez vous arrêter sur le petit parking à l’entrée du village pour admirer le château ou le visiter en juillet/Aout.

Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (51)

Les chemins de Saint-Jacques de Compostelle

Le chemin du Puy (GR 65, également appelé Via Podiensis) traverse tout le pays de Figeac. Ce chemin de Saint-Jacques de Compostelle qui part du Puy-en-Velay en direction de Saint-Jean-Pied-de-Portpasse notamment par Figeac, Faycelles et Cajarc (étape 13 du chemin du Puy), pour continuer plus loin vers Cahors.

Cette étape longue d’une trentaine de km est qualifiée de «difficile», mais il existe plusieurs variantes autour de Figeac. Le chemin du Puy est le plus ancien «chemin de Saint-Jacques» ouvert en France mais aussi le plus fréquenté et le mieux équipé en hébergements.

Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (52)

Et si je veux passer un week-end sympa sur place?

Chambres d’hôtes Conquans
Une remarquable adresse en plein cœur de Figeac. Confortablement installé dans un ancien hôtel particulier de la cité, vous serez accueilli par Ericia qui vous installera dans l’une des chambres superbement décorées. Ici, rien n’est exigu ou étriqué, et tout est raffiné.
Adresse: Les Conquans – Chambre d’hôtes et Gite – 38 Rue Emile Zola.

Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (53)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (54)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (55)

Restaurant La Racine et la Moëlle
Une excellente adresse raffinée et succulente, installéedans une petite rue tranquille de Figeac. Le cadre y est enchanteur – on peut s’installer sur la petite terrasse ombragée aux beaux jours – et l’assiette quasiment gastronomique est composée de produits locaux et de saisons. L’association des saveurs est juste magique. Un vrai régal.
Adresse: La Racine et la Moëlle – 6 rue du consulat – 09 83 53 81 58

Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (56)

Restaurant La Dinée du Viguier
Le restaurant gastronomique est installé dans le «Viguier du Roy», un ancien château transformé aujourd’hui en hôtel 4*. Le repas y est soigné, le cadre absolument magnifique. N’hésitez pas à aller découvrir le jardin intérieur à la française de cet ancien bâtiment qui date pour la majeure partie du 14e siècle.
Adresse: La Dinée du Viguier – 4 rue Boutaric

Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (57)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (58)
Figeac dans le Lot – Que voir dans la cité natale de Champollion (59)

Je veux bien y aller mais c’est où Figeac?

Figeac se trouve dans lavallée du Célé, un affluent du Lot,au carrefour du Ségala, des causses du Quercy et du Limargue.
La ville se situe à 10 mn de Belcastel, 30 minutes de Villefranche-de-Rouergue (en Aveyron), 45 mn de Rocamadour, de Loubressac, du Gouffre de Padirac, ou de Villeneuve d’Aveyron, et 1h de route de Cahors ou de Gourdon,

Pour bien préparer votre séjour, je vous conseille de consulter la météo de Figeac avant de partir.

Plus d’informations

N’hésitez pas à aller voir le site internet de Lot Tourisme ou celui de Grand Figeac Tourisme pour plus d’informations sur les sites mentionnés.

Les beaux villages n’attendent que vous !

D'autres belles découvertes que vous pourriez faire

Top Articles
Latest Posts
Article information

Author: Ms. Lucile Johns

Last Updated: 06/06/2023

Views: 6518

Rating: 4 / 5 (61 voted)

Reviews: 92% of readers found this page helpful

Author information

Name: Ms. Lucile Johns

Birthday: 1999-11-16

Address: Suite 237 56046 Walsh Coves, West Enid, VT 46557

Phone: +59115435987187

Job: Education Supervisor

Hobby: Genealogy, Stone skipping, Skydiving, Nordic skating, Couponing, Coloring, Gardening

Introduction: My name is Ms. Lucile Johns, I am a successful, friendly, friendly, homely, adventurous, handsome, delightful person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.